Angelo, mon galgo, le livre de notre présidente. Le drame et l’espoir des lévriers espagnols. La richesse de coeur de tous les animaux.

Nous remercions toutes les personnes qui nous soutiennent en achetant le livre de notre présidente. Nous remercions, parmi elles, Anne et Douna qui nous ont offert un don pour couvrir son retirage. Merci également à tous ceux qui le font connaître pour soutenir notre projet MI QUERIDO GALGO.

POUR VOUS PROCURER ANGELO MON GALGO

Vous pouvez vous procurer le livre par correspondance.

LIEN DIRECT PAYPAL

CONTACT

Il est également à votre disposition sur Paris, lors des Vegan Places et en téléphonant à Joëlle VALOIS : 06.20.10.10.99. Les Vegan Places sont organisées par L214 dont notre association G.E.E. est adhérente.

Ce livre représente bien notre association. Il est le fruit d’un travail commun entre nos deux co-fondatrices, Marie-Hélène et Joëlle. Il est également un hommage à tous nos adhérents et à tous nos bénévoles, à ces merveilleux animaux que sont les lévriers. Il donne la parole aux bénévoles espagnols qui se dévouent sans compter pour sauver les galgos et les podencos, parfois au péril de leur vie. Il donne aussi la parole à quelques galgueros pour montrer combien ils sont devenus experts en manipulation d’opinion alors que maintenant l’Europe les met au défi de changer ! Ces galgueros qui, comme ils le disent eux-mêmes, se battent pour que la chasse avec leurs chers galgos continue encore pendant des siècles ! Enfin, avec la préface de Patrick LLORED, philosophie d’une politique de droit animalier réel, ce livre devient l’un des porte-étendard du droit non seulement des lévriers, mais du droit de tous les animaux. Il est symbolique de notre engagement d’intervenir auprès des instances européennes comme nous le faisons actuellement avec la pétition au Parlement européen pour Brujo. Nous y croyons, nous continuons notre combat pour cela. Acheter le livre « Angelo, mon galgo », c’est soutenir notre combat et y participer de près ! Bref, un livre émouvant dont on ne sort pas indemne mais qui nous aide à comprendre encore plus profondément le drame des lévriers, comme celui de tous les animaux pour lesquels nous sommes mobilisées chaque fois que nous pouvons participer aux manifestations pour la cause animale. Pour vous procurer le livre, il est à votre disposition sur Paris. Il vous suffit de m’appeler ou de vous présenter lors d’une Vegan Place organisée par L214, dont nous sommes adhérents depuis l’an dernier. Mon téléphone : 06.20.10.10.99. Merci pour votre diffusion auprès de vos amis. Bien cordialement,

Joëlle VALOIS

Vice-présidente GALGOS ETHIQUE EUROPE, présidente COLLECTIF EUROPEEN POUR LA PROTECTION DES LEVRIERS

06.20.10.10.99.

Voici le témoignage de Sophie Landowski, adoptante d’un galgo, très touchée par la lecture du livre, que nous remercions pour son autorisation de publication :

Chère Joëlle,

J’ai lu votre merveilleux livre. Quelle émotion, quelle tendresse, quelle poésie et aussi combien d’informations précieuses ! Quelle largeur de vue : historique, pratique, philosophique ! Et quelle générosité de votre part de livrer ainsi votre coeur, votre propre expérience de vie avec les lévriers !

Mais ce qui est magnifique, c’est que vous étendez votre compassion à tous les animaux, signe d’une grande intelligence et source d’un combat global.

Votre livre témoigne d’une belle culture littéraire, scientifique et philosophique, ce qui en fait un ouvrage de référence doté d’un fort pouvoir émotionnel grâce à votre témoignage personnel et à ceux que vous transcrivez.

J’ai moi-même entre autres lu avec passion l’ouvrage de Rupert Sheldrake et je suis une amie de longue date de Matthieu Ricard.

Merci, chère Joëlle, pour ce livre remarquable. Je vais le recommander à tout le monde. Très amicalement à vous,

Sophie Landowski

07/02/17

SOMMAIRE DU LIVRE

« Angelo, mon galgo » rassemble également des témoignages d’adoptants, celui d’Esther CALLOL et Agnès DUFAU, présidentes d’association en Espagne. Il y a également mon témoignage pour dire depuis quand et pourquoi je me suis investie dans la cause des galgos et des podencos, les amours de ma vie, les grands oubliés des refuges en Espagne et comment je suis devenue vice-présidente de Galgos Ethique Europe. Sans oublier le Collectif Européen pour la Protection des Lévriers que Joëlle a initié pour la déclaration écrite de 2013 et que je préside maintenant, ajoutant ma signature à toutes les démarches entamées auprès du Parlement Européen. Comme la pétition que nous venons de lancer pour Galgo Brujo auprès du Parlement européen, qui peut être signée par les citoyens sur :

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/justice-brujo-stop-aux-tortionnaires-animaux/28094

16 Rue Claude Pouillet, 75017 PARIS
Association à buts non lucratifs Loi 1901 reconnue d’intérêt général le 12 Mars 2015
Inscrite au Registre de Transparence de la Commission Européenne n°072358915879-64
Identification Waldec n° W113001294 Enregistrement n° 20090028 du 16 Juin 2009
Tel. : 0033 (0)9.64.28.11.23 – (0)7.71.18.17.63

 

 

 

 

 

Pétition en cours au Parlement européen : mise en demeure de l’Espagne, modification du champ des compétences de l’Union européenne

Chers Amis,

Merci de votre confiance et de votre présence à nos côtés, pour certains d’entre vous depuis plus de dix ans. Elles nous permettent d’avancer. Fidèles à notre engagement, nous intervenons de nouveau auprès du Parlement européen. Vous trouverez le texte intégral dans le document PFD joint à cet article.

Notre requête :

PETITION LEGISLATION EUROPEENNE PROTECTION ANIMALE ET ETATS MEMBRES 4 FEVRIER 2017+++

PETITION AU PARLEMENT EUROPEEN

MODIFIER LES TERMES DE L’ARTICLE 13 TFUE

 ELARGIR LE CHAMP DES COMPETENCES DE L’UNION EUROPEENNE A LA PROTECTION ET A LA LEGISLATION ANIMALES (comme ce fut le cas de l’ENVIRONNEMENT et de l’ENERGIE)

RENDRE LA LEGISLATION EUROPEENNE DE PROTECTION ANIMALE CONTRAIGNANTE AUX ETATS MEMBRES

MISE EN DEMEURE DE L’ESPAGNE POUR NON RESPECT DE LA LEGISLATION EUROPEENNE DE PROTECTION ANIMALE basée sur le principe de l’animal « ETRE SENSIBLE ».

EN MEMOIRE DE BRUJO

Jeune galgo pendu puis trempé dans un bain d’huile de vidange et incendié. Mort après trois jours de lente agonie.

Toutes les associations qui souhaitent soutenir cette pétition peuvent le faire en intervenant à leur tour auprès de la Commission des Pétitions  du Parlement européen en mettant en copie ou en pièce jointe le dossier ci-dessous. Merci de nous tenir informés.

PETITION LEGISLATION EUROPEENNE PROTECTION ANIMALE ET ETATS MEMBRES 4 FEVRIER 2017+++

PETITION BRUJO 6 AVRIL 2017 70

Pétition signée par :

Ester CALLOL PEREZ,  présidente association GALGOS 112

Sant Feliu de Guíxols-Girona, Espagne

 Joëlle VALOIS

présidente association COLLECTIF EUROPEEN POUR LA PROTECTION DES LEVRIERS Paris, France

Sabrina LEMAY

présidente fonds de dotation ANIMAL MEDIATION ENFANCE

Hautmont, France

Agnès DUFAU

présidente association DAYA CERVELLO

Barcelone, Espagne

Emma INFANTE SENTELLES

présidente association FUTUR ANIMAL

Barcelone, Espagne

Joëlle PELLEGRIN OLDENBOURG

présidente association GALGOS ETHIQUE EUROPE

Paris, France

PODENCO IBICENCO, voici TOMASSET !

Nom TOMASSET
Race PODENCO IBICENCO
Sexe Mâle
Age 26/11/2014
Santé Sain
Caractère Outre sa spectaculaire beauté, Tomasset est un animal sociable, bien dans sa peau qui aime jouer avec les enfants, avec les autres chiens et même les chats. Il est particulièrement intelligent et tendre.
Histoire

 

 
Situation actuelle En famille d’accueil GALGOS 112– Adoption sous contrat Galgos Ethique Europe

Contact : adoptions.gee@orange.fr

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Angelo, mon galgo », 10 ans auprès des galgos et des podencos

Angelo, mon galgo – le livre de notre présidente, Joëlle Oldenbourg, le pari impossible…

Je vous invite à découvrir le livre écrit par notre présidente, Joëlle PELLEGRIN OLDENBOURG, à partir du travail fait avec Marie-Hélène VERDIER. Depuis huit ans, les co-fondatrices de notre association conjugent leurs efforts pour faire connaître le drame des lévriers espagnols et tenter de secouer les instances européennes qui, contactées à différentes reprises depuis la création de Galgos Ethique Europe, répondent invariablement : « Nous sommes informés, mais l’Espagne est souveraine. »

Le livre « Angelo, mon galgo » est préfacé par Patrick LLORED, philosophe, qui se bat, dans l’aura de Jacques DERRIDA, pour que soient enfin reconnus des droits politiques aux animaux. Patrick a été très touché par la lecture du livre dans lequel il présente une synthèse de sa pensée et de son combat pour la fin de l’esclavagisme animal.

SOMMAIRE DU LIVRE

« Angelo, mon galgo » rassemble également des témoignages d’adoptants, celui d’Esther CALLOL et Agnès DUFAU, présidentes d’association en Espagne. Il y a également mon témoignage pour dire depuis quand et pourquoi je me suis investie dans la cause des galgos et des podencos, les amours de ma vie, les grands oubliés des refuges en Espagne et comment je suis devenue vice-présidente de Galgos Ethique Europe. Sans oublier le Collectif Européen pour la Protection des Lévriers que Joëlle a initié pour la déclaration écrite de 2013 et que je préside maintenant, ajoutant ma signature à toutes les démarches entamées auprès du Parlement Européen. Comme la pétition que nous venons de lancer pour Galgo Brujo auprès du Parlement européen, qui peut être signée par les citoyens sur :

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/justice-brujo-stop-aux-tortionnaires-animaux/28094

Enfin, Joëlle a écrit ce livre pour parler du projet que nous lançons en 2017 : MI QUERIDO GALGO, et son pari de proposer aux enfants espagnols de faire de l’Espagne le pays de la « bien-traitance animale »… Pari impossible… mais quelqu’un a dit : « à vaillant cœur rien d’impossible »… Nous y croyons, nous continuons notre combat pour cela. Acheter le livre « Angelo, mon galgo », c’est soutenir notre combat et y participer de près !

Bref, un livre émouvant dont on ne sort pas indemne mais qui nous aide à comprendre encore plus profondément le drame des lévriers, comme celui de tous les animaux pour lesquels nous sommes mobilisées chaque fois que nous pouvons participer aux manifestations pour la cause animale.

Pour vous procurer le livre, il est à votre disposition sur Paris. Il vous suffit de m’appeler ou de vous présenter lors d’une Vegan Place organisée par L214, dont nous sommes adhérents depuis l’an dernier. Mon téléphone : 06.20.10.10.99.

Le livre est également en vente par correspondance.

Merci pour votre diffusion auprès de vos amis.

Bien cordialement,

Joëlle VALOIS

Vice-présidente GALGOS ETHIQUE EUROPE

Présidente COLLECTIF EUROPEEN POUR LA PROTECTION DES LEVRIERS

06.20.10.10.99.

Voici le témoignage de Sophie Landowski, adoptante d’un galgo, très touchée par la lecture du livre, que nous remercions pour son autorisation de publication :

Chère Joëlle,

J’ai lu votre merveilleux livre. Quelle émotion, quelle tendresse, quelle poésie et aussi combien d’informations précieuses ! Quelle largeur de vue : historique, pratique, philosophique ! Et quelle générosité de votre part de livrer ainsi votre coeur, votre propre expérience de vie avec les lévriers !

Mais ce qui est magnifique, c’est que vous étendez votre compassion à tous les animaux, signe d’une grande intelligence et source d’un combat global.

Votre livre témoigne d’une belle culture littéraire, scientifique et philosophique, ce qui en fait un ouvrage de référence doté d’un fort pouvoir émotionnel grâce à votre témoignage personnel et à ceux que vous transcrivez.

J’ai moi-même entre autres lu avec passion l’ouvrage de Rupert Sheldrake et je suis une amie de longue date de Matthieu Ricard.

Merci, chère Joëlle, pour ce livre remarquable. Je vais le recommander à tout le monde. Très amicalement à vous,

Sophie Landowski

07/02/17

16 Rue Claude Pouillet, 75017 PARIS
Association à buts non lucratifs Loi 1901 reconnue d’intérêt général le 12 Mars 2015
Inscrite au Registre de Transparence de la Commission Européenne n°072358915879-64
Identification Waldec n° W113001294 Enregistrement n° 20090028 du 16 Juin 2009
Tel. : 0033 (0)9.64.28.11.23 – (0)7.71.18.17.63

Brujo, la torche vivante ! BASTA YA ! Une signataire écrit à l’ambassadeur d’Espagne en France

Reçu de Josiane B. :

Josiane, signataire de la PETITION POUR BRUJO, envoie un email à l’ambassadeur d’Espagne. Pourquoi n’en faites-vous pas autant ?

Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter  à l’email type ci-dessous :

JE BOYCOTTE ET J’APPELLE MES AMIS A BOYCOTTER DORENAVANT VOTRE PAYS.

emb.paris@maec.es

 

Destinataire:         emb.paris@maec.es
Objet: Torture des galgos

Monsieur,

Je vous invite à aller sur le site MESOPINIONS.COM. Vous y trouverez des pétitions pour BRUJO, LA TORCHE VIVANTE : un jeune galgo pendu, puis jeté dans un bain d’huile de vidange et brûlé vif. Vous vous doutez bien qu’il n’a pas survécu. Où sont ses tortionnaires ?

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/justice-brujo-stop-aux-tortionnaires-animaux/28094

VIVE L’ESPAGNE, pays du Soleil, des vacances et de la torture.

Très tristement,

brujo-bandeau-complet-def-500

ADHERER OU FAIRE UN DON POUR SOUTENIR NOS ACTIONS

Chers Amis, Adhérents, Donateurs,

SANS VOUS, RIEN N’EST POSSIBLE.

Une année très éprouvante vient de se terminer. Pendant que l’Espagne dit qu’elle change, les horreurs continuent. L’année 2017 commence avec des nouvelles très tristes, des galgos qui n’ont pu être sauvés, comme ce pauvre petit galgo BRUJO, pendu, trempé dans un bain d’huile de vidange (extrêmement corrosive et inflammable) et brûlé comme une torche vivante. Les Bénévoles de GALGOS 112 n’ont pas pu le sauver. Son regard interrogateur nous hantera à jamais ! Nous venons de lancer une pétition sur le site du Parlement européen.
Elle s’accompagne d’une PETITION OUVERTE A LA SIGNATURE DES CITOYENS SUR MESOPINIONS.COM.

brujo-bandeau-complet-def-500

Merci de continuer à nous aider. Nos amis en Espagne comptent sur nous, nous comptons sur votre présence à nos côtés. Vous pouvez également ADHERER en 2017. Un reçu vous sera envoyé par email.

ADHESION/DON PAR CHEQUE

à l’ordre de GALGOS ETHIQUE EUROPE

adresse où envoyer votre chèque :

GALGOS ETHIQUE EUROPE

16, Rue Claude Pouillet, 75017 PARIS

Préciser au dos du chèque « don » et/ou « adhésion ». Merci.

Adhésion annuelle : 20 €. Membre bienfaiteur : 30 € et plus.

VIREMENT PAYPAL

180-paypal-galgos-ethique-europe-180x75Si vous n’avez pas de compte PAYPAL, allez simplement sur notre page PAYPAL  et  COCHEZ « réglez par carte bancaire ». PAYPAL est un site hautement sécurisé.

VIREMENT BANCAIRE

IBAN à transmettre à votre banque :

FR76 1027 8060 4700 0209 0400 107

Domiciliation de notre compte bancaire depuis le 1er Janvier 2016 : Caisse Crédit Mutuel PARIS 17 Etoile, 30, Avenue Niel, 75017 PARIS

N.B. GALGOS ETHIQUE EUROPE est reconnue d’INTERET GENERAL. A ce titre, vous pouvez recevoir un reçu CERFA à joindre à votre déclaration d’impôt. Un pourcentage de déduction dépendant de votre taux d’imposition sera pris en compte par l’Administration fiscale. Merci d’en faire la demande à Marion rigaudmarion@gmail.com
Nous sommes également inscrits au registre de transparence de la Commission Européenne.

Nous contacter par email

Nous contacter par téléphone

Marion RIGAUD, trésorière : 06.81.38.12.61.

Joëlle VALOIS, vice-présidente : 06.20.10.10.99.

Lye CORTEGOSO, responsable Espagne : 06.70.06.62.19.

Marianne CANTALE, responsable adoptions : 06.83.43.62.73.

Joëlle OLDENBOURG, présidente : 09.64.28.11.23 – 07.71.18.17.63.

 

 

Pétition Justice pour Brujo – stop aux tortionnaires d’animaux

CONTRE LE MARTYRE DE BRUJO, POUR DIRE STOP AUX INSTANCES EUROPEENNES QUI DOIVENT METTRE UN TERME AUX TORTURES DES ANIMAUX

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/justice-brujo-stop-aux-tortionnaires-animaux/28094

brujo-bandeau-complet-def-500

Vous pouvez signer la pétition que nous venons de déposer conjointement avec GALGOS 112, FUTUR AVENIR, DAYA CERVELLO, ANIMAL MEDIATION ENFANCE et LE COLLECTIF EUROPEEN POUR LA PROTECTION DES LEVRIERS.

A SIGNER, DIFFUSER, PARTAGER LARGEMENT. Merci !

Nous restons mobilisés. La même pétition a été déposée sur le site du PARLEMENT EUROPEEN. Nous demandons dans cette pétition une mise en demeure de l’Espagne.Voici l’accusé de réception.

« Nous vous remercions d’avoir présenté une nouvelle pétition sur le portail des pétitions du Parlement européen! Votre pétition sera à présent traitée par le Parlement européen. La procédure peut prendre un certain temps car elle se déroule en plusieurs étapes. Dans la plupart des cas, le secrétariat de la commission des pétitions rédige un résumé de la pétition, qui est ensuite traduit dans toutes les langues officielles de l’Union européenne. Ce résumé sera affiché sur le portail des pétitions dès que la commission aura arrêté une décision sur la recevabilité de votre pétition. Cette décision vous sera notifiée par écrit. »
PETITION BRUJO 6 AVRIL 2017 70

L’Espagne s’apprête à ratifier la Convention européenne de protection animale

L’Espagne s’apprête à ratifier la Convention Européenne de Protection Animale, avec 30 ans de retard.

Les choses bougent en Espagne, même trop lentement… Mais n’attendons pas de miracle de cette ratification qui concerne un document émis par le Conseil de l’Europe et non l’Union Européenne… Nous y reviendrons sous peu. Nous venons de lancer une pétition au Parlement Euroéen que nous éditerons sous peu.

http://www.publico.es/sociedad/maltrato-animal-espana-adopta-normativa.html

Traduction Lye CORTEGOSO, responsable relations Espagne G.E.E. Merci, Lye !

L’Espagne s’apprête à ratifier la Convention Européenne de Protection Animale, avec 30 ans de retard. Cette convention garantie une législation de base pour le bien-être animal dans les 47 états du Conseil de l’Europe.

En réalité, la Convention a été adoptée à Strasbourg en 1987 et depuis lors, 23 pays l’ont ratifiée, presque tous entre les années 90 et 2000. L’Espagne a signé la convention en 2015, mais sa ratification par le Congrès ne devrait intervenir que dans les semaines à venir.

« Ce que je trouve lamentable, c’est d’avoir approuvé cette convention avec trente ans de retard. Cela montre à quel point ces questions sont secondaires dans notre pays », signale le député de Unidos Podemos et coporte-voix de Equo, Juantxo Lopez de Uralde.

Entre autres questions, la Convention établit des normes relatives à la détention, la reproduction, l’acquisition, le dressage et l’élevage des animaux de compagnie. Elle comporte par exemple l’interdiction par des enfants de moins de 16 ans d’acquérir un animal ou d’en faire l’élevage sans le consentement des parents. Elle stipule que le contrôle et le commerce des animaux de compagnie doivent être effectués par des personnes ayant acquis les bonnes compétences.
La convention soulève également des restrictions sur l’utilisation des animaux dans la publicité, les divertissements et des concours, ainsi que les modes de sacrifice qui « doit être effectué avec le moins de souffrances possible, physiques ou mentales » et elle interdit la chirurgie pour des raisons esthétiques.
En outre, elle engage les États signataires à réduire le nombre d’animaux errants « par des moyens qui ne causent ni douleur, ni souffrance ni détresse vitale » et à inciter les personnes qui trouvent des animaux de compagnie à les déclarer aux autorités.

« Nous aimerions être plus ambitieux » dit Laura Duarte, porte-parole du parti animaliste PACMA, qui, en tout état de cause reconnaît que c’est « un outil pour exiger des communautés autonomes qu’elles adaptent leurs lois sur la protection des animaux au minimum dicté par l’Europe. »

 

En Espagne, il n’y a pas de réglementation fédérale, applicable nationalement,  pour les animaux de compagnie.


Bien que l’Espagne ait des lois plus strictes de protection des animaux, il n’y a pas de réglementation au niveau national, cela dépend de chaque communauté autonome. Pour certaines, comme la Catalogne ou Madrid, avec des normes avancées, la Convention est obsolète; mais les autres devront s’y adapter, car il est un cadre réglementaire majeur. Andalousie, Castilla-La Mancha, Extremadura et les îles Canaries font partie des communautés avec les règlements les plus souples sur les animaux.
L’Espagne a demandé une exception à la Convention
La ratification de la Convention par l’Espagne est également effectuée avec une exception: le gouvernement a demandé que, dans notre pays, l’amputation de la queue d’un animal à des fins non-curatives ne soit pas interdite, ainsi qu’il est indiqué dans le Journal officiel du Parlement.
Comme le prévoit la Convention, les Etats signataires peuvent demander deux exceptions, la seconde ayant trait à la limite d’âge de 16 ans pour acheter un animal. D’autres pays tels que l’Allemagne, le Danemark, la France, le Portugal et la République tchèque ont également demandé cette même exception.
Le parti PACMA a présenté jeudi au Congrès une proposition pour que les autres groupes politiques s’opposent à inclure cette exception avant la ratification. Lopez de Uralde a confirmé à ce journal que son groupe a présenté un amendement pour cette raison le lundi.

« Je ne comprends pas pourquoi cette exception est demandée, après tout le processus et le temps qu’il a fallu » a ajouté Juantxo Lopez de Uralde.

 

Source Diario PUBLICO – 03/02/2017 – Lucia Villa

http://www.publico.es/sociedad/maltrato-animal-espana-adopta-normativa.html

Référence : Bulletin Officiel de l’Assemblée Générale du 16/12/2016

https://fr.scribd.com/document/338241147/Convenio-Europeo-Proteccion-Animales-de-Compania#from_embed

 

30 años tarde.

 

En realidad el Convenio se aprobó en Estrasburgo en 1987 y desde entonces, 23 países lo han ratificado, casi todos entre la década de los 90 y los 2000. España lo firmó en 2015, pero su proceso de ratificación por parte del Congreso no está previsto hasta las próximas semanas.

 

« Lo que me parece más lamentable es que se apruebe con 30 años de retraso. Demuestra hasta qué punto estas cuestiones son secundarias en nuestro país », señana el diputado de Unidos Podemos y coportavoz de Equo, Juantxo López de Uralde.

 

Entre otras cuestiones, el Convenio establece normas para la tenencia, reproducción, adquisición, adiestramiento y cría de los animales de compañía. Por ejemplo, recoge la prohibición de vender animales a los menores de 16 años sin consentimiento de sus padres o estipula que la cría, custoria y comercio de animales de compañía debe hacerse por parte de personas con los conocimientos adecuados.

 

Asimismo, plantea restricciones para el uso de estos animales en la publicidad, los espectáculos y los concursos, así como en los modos de sacrificio, que « deberá efectuarse con los menores sufrimientos físicos y psíquicos posibles », y prohíbe las intervenciones quirúrgicas por motivos estéticos.

 

Además, compromete a los estados firmantes a reducir el número de animanles vagabundos « por medios que no causen dolores, sufrimientos ni angustias vitales » y a alentar a quienes encuentren animales de compañía a ponerlo en conocimiento de las autoridades.

 

« Nos gustaría que fuera más ambicioso », reconoce Laura Duarte, portavoz del Partido Animalista PACMA, que en cualquier caso reconoce que supone « una herramienta para exigir a otras comunidades que adapten sus leyes de protección animal a los mínimos que dicta Europa ».

En España no existe una regulación de ámbito estatal para los animales de compañía

 

Aunque España tiene leyes de protección animal más estrictas, no existe una regulación de ámbito estatal, sino que depende de cada comunidad autónoma. Para algunas, como Catalunya o Madrid, con normativas muy avanzadas, el Convenio se queda algo obsoleto; pero otras tendrán que adaptarse a él, porque supone un marco regulatorio de mayor rango. Andalucía, Castilla-La Mancha, Extremadura o Canarias son algunas de las comunidades con regulaciones más laxas sobre animales.

España pide una excepción al Convenio

 

La ratificación del Convenio por parte de España viene además con una excepción: el Gobierno ha pedido que en nuestro país no se aplique la prohibición de la amputación de las colas de los animales con fines no curativos, según se recoge en el texto publicado en el Boletín Oficial de las Cortes.

España ha pedido no aplicar la prohibición de la amputación de colas a los animales

 

Es una de las dos únicas excepciones a las que los países firmantes pueden acogerse para adherirse al Convenio. La otra es la que estipula un mínimo de 16 años para poder comprar animales. Otros países como Alemania, Dinamarca, Francia, Portugal o República Checa también presentaron la misma excepción que España.

 

PACMA ha presentado este jueves en el Cocngreso una propuesta para que el resto de grupos políticos se oponga a incluir esta excepción antes de la ratificación. López de Uralde ha confirmado a este periódico que su grupo presentará una enmienda por este motivo el lunes.

 

« No se entiende por qué se pide esta excepción, después de todo el proceso y todo el tiempo que ha llevado », zanja López de Uralde.

Traduction Lye Cortegoso, responsable relations Espagne G.E.E.

Notre dossier Galgos Unesco parvenu au ministère de la culture en Espagne

Notre dossier a été publié. Il est à votre disposition si vous souhaitez intervenir auprès de l’UNESCO à titre préventif. Ce n’est pas parce que les Galgueros, en apparence, ne se sont pas manifestés  comme ils l’avaient annoncé que ce n’est pas en cours ou que cela n’arrivera pas. Pour les adeptes de l’adage « mieux vaut prévenir que guérir » et ceux qui n’ont pas peur de s’engager auprès des « Politiques » pour défendre les lévriers espagnols, manifestez-vous !

DOSSIER INTEGRAL A VOTRE DISPOSITION.

Nous recevons l’accusé de réception du Ministère de l’Education, de la Culture et des Sports en Espagne. Attendons réponse. Elle sera sans aucun doute « esperpentique » mais elle aura le mérite de montrer que l’Espagne devient l’une des lignes de mire de la maltraitance animale en Europe.

petition contre la chasse galgos au PCI accuse reception ministere culture espagne

Accusé de réception de notre dossier par le Ministère de la Culture en Espagne.

Une signature d’exception pour notre pétition UNESCO animal sensible

Nous remercions Valérie de MARS, créatrice de la marque Aimée de MARS qui, lors d’une visite chez notre présidente, a très volontiers signé notre pétition UNESCO RECONNAISSANCE DE L’ANIMAL ETRE SENSIBLE.

VALERIE-DE-MARS-709-1000-galgos-ethique-europe

Les parfums de Valérie, bien entendu, ne contiennent pas de matières issues du règne animal. Ils contiennent 95 % de produits naturels et sont d’une qualité exceptionnelle.
« Un autre Monde, ajoute notre présidente, rien à voir avec la parfumerie qui pue et vous arrache le foie, porteuse de trop de souffrance du règne animal car partie intégrante de la mode et du synthétique ennemi de la Vie. »

Merci à Valérie, belle et longue vie à cette marque jeune mais très prometteuse !

Notre Pétition RECONNAISSANCE ANIMAL ETRE SENSIBLE est encore à la signature. Merci de signer et partager, encore et encore !

A1-UNESCO-reconnaissance-animal-etre-sensible-galgos-ethique-europe-carte-recto.jpg